17 rares photos révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le coût de production d’un bombardier B-17 s’élevait à un peu plus de 200 000 $ US. Cela équivaut à environ 3,4 millions $ US aujourd’hui. Et comme les États-Unis ont commandé des milliers de ces avions, ils voulaient prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger l’usine de Boeing qui les produisait. Ils ont ainsi décidé d’embaucher des concepteurs de décors d’Hollywood pour construire une fausse ville au-dessus de l’usine et ils ont ensuite embauché des acteurs pour l’habiter.

Protégeant l’usine des frappes aériennes japonaises éventuelles, le quartier a été construit en 1944 et a été retiré un an après la fin de la guerre. John Stewart Detlie était le concepteur de décors d’Hollywood qui a aidé les Américains à cacher le Boeing Plant 2. En utilisant les mêmes techniques que dans les films, de fausses rues, de faux arbres, de fausses voitures et de fausses maisons ont été mis en place pour duper les attaquants potentiels.

Sous la ville se trouvaient 30 000 hommes et femmes qui construisaient environ 300 bombardiers par mois pour appuyer la lutte contre les nazis. Les Boeing B-17 Flying Fortress ont largué plus de 580 millions de kilos de bombes sur l’Allemagne pendant le conflit, et parmi les 12 731 avions fabriquées, seulement 50 demeurent intactes à ce jour.

(h/t)

À première vue, on dirait une journée ordinaire dans un petit village où des gens profitent du soleil à l’extérieur.

17 rares photos révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Cliquez sur suivant pour afficher la suite

loading...